Rechercher
  • bertrandidier

183 € : les étranges calculs de Mr Castex et ADF



Selon le communiqué de presse du Premier Ministre et de l’Assemblée des départements de France, ces revalorisations bénéficieront :

• aux professionnels de la filière socio-éducative des structures présentes dans le secteur non-lucratif (environ 140 000 ETP). Le coût de ces revalorisations est de 540 M€ pour 2022 (720 M€ en année pleine), financées à hauteur de 360 M€ par l’État et la sécurité sociale d’un côté, et de 180 M€ par les Départements de l’autre.

• aux personnels sous statut de la fonction publique exerçant des métiers de la filière socio-éducative (environ 30 000 ETP). L’État et la sécurité sociale d’un côté et les Départements de l’autre prendront la part qui leur revient au titre des structures qu’ils financent.


Les deux signataires du communiqué ont adopté une présentation qui pourrait prêter à confusion. En effet, le coût de ces revalorisations serait en 2022 de 540 M€ pour les professionnels de la filière socio-éducative relevant du privé non-lucratif. Or, d’après nos calculs, le coût de cette revalorisation serait bien inférieur aux 540 M€ annoncés.

Calcul du coût des revalorisations salariales dans la fonction publique et le privé non
.pd
Download PD • 111KB

Les 183 € nets correspondent à 289,14 € bruts puisque le montant de cotisations sociales correspond à 58% du salaire brut. Pour calculer le coût annuel, il suffit de multiplier par 12. On obtient 3.469,68 € que l’on peut ensuite multiplier par le nombre de salariés concernés, soit environ 486 M€, très près des 480 M€ annoncés dans le communiqué. Si l’on applique la même règle de calcul pour la fonction publique, on obtient un coût d’environ 104 M€, très en deçà des 240 M€ que devrait verser les Départements.


Assiste-t-on à une entourloupe ?


A force de promettre des millions, le Premier Ministre Jean Castex aurait-il été inattentif, voire négligeant ?


Un nouveau communiqué de presse serait bienvenu car les informations qui ont été données apparaissent inexactes.


Selon La Gazette des Communes du 21 février 2022, « pour la fonction publique, cela représente un budget de 86 millions d’euros en 2022 et 120 millions d’euros par an, partagés entre l’Etat (55 %) et les départements (45 %).


Toutes ces approximations augurent mal de l’avenir !


Pour mémoire, le communiqué de presse conjoint du Premier Ministre et de l'ADF

Communiqué de presse du Premier ministre Jean Castex - Conférence des métiers de l’accompagnement social et médico-social | Gouvernement.fr



100 vues