Rechercher
  • Collectif avenir educs

Mobilisations des travailleurs sociaux


Le 24 mars, Christelle Dubos, secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Solidarités et de la santé, a annoncé la constitution d’une "réserve sociale" avec la mobilisation des étudiants en travail social volontaires pour prêter main forte aux établissements sociaux et médico-sociaux en période épidémique. Probablement en "guerre", la secrétaire d'Etat a choisi des termes qui pourraient faire polémique. Rappelons d'ailleurs la polysémie du terme "mobilisation". Le même jour, les étudiant.e.s en travail social "mobilisé.e.s ont publié une tribune où ils demandent :

  • Le maintien des gratifications de stage, peu importe le statut de l’étudiant·e, pour éviter d’accroître la précarisation des étudiant·es.

  • Pour les étudiant·es volontaires, la garantie d'emplois en CDD (et non des stages ou du bénévolat) synonyme d'une réelle rémunération et qui garantissent notre protection, qu’elle se situe au niveau sanitaire ou du droit du travail.

  • Garantir aux étudiant·es en dernière année d’étude qu’ils et elles ne seront pas impacté·es compte-tenu des attendus du diplôme et de la suspension soudaine de nos stages.

  • Garantir une session de rattrapage et le redoublement pour les étudiant·es.

  • Des moyens humains, financiers, matériels, dans le respect du droit commun, pour tous les champs d’action du social et les publics concernés.

Une pétition est également en ligne.

Pour lire le communiqué de presse de Christelle Dubos (cliquer ici)

Pour lire la tribune des étudiants.es en travail social (cliquer ici)

Pour signer la pétition en ligne (cliquer ici)


7 vues
  • Facebook Social Icon