Rechercher
  • bertrandidier

30 millions pour le travail social !



Selon le communiqué de presse du Ministère des affaires sociales et de la santé, le plan de formation des travailleurs sociaux est doté d’un financement de 30 M€ sur trois ans, dont 80% sont versés aux départements dans le cadre de la contractualisation de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté et 20% alloués aux opérateurs de compétences et à l’ANFH au prorata du nombre de salariés qu’ils représentent, ainsi qu’au CNFPT.

Ce même communiqué de presse annonce que « ce plan ambitionne de former ainsi plus de 50 000 travailleurs sociaux chaque année. Il sera déployé tout au long des années 2021 et 2022. D’ores et déjà, 70 départements se sont engagés dans sa mise en œuvre ».

Un rapide calcul voudrait que 75 000 travailleurs sociaux soient formés en 2021 et 2022.

Il aura fallu attendre près d’un an pour que soit signé « cet accord-cadre national, qui mobilise le centre national de la fonction publique territoriale, l’opérateur de compétences santé, l’association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier et l’opérateur de compétences Uniformation-cohésion sociale ».


Un accord-cadre au financement aléatoire voire inconnu puisqu’il est indiqué que « des conventions financières seront conclues pour préciser de manière bilatérale, les montants et les modalités de financement ». Ce qui n'a pas empêché sa signature !


Rappelons qu’il était prévu des formations de 3 à 4 jours. Or, 30 millions d’euros pour 150 000 travailleurs sociaux, cela représente 200 euros par travailleurs sociaux, soit 2 jours de formation. Qui va financer le « reste à charge » ?


Lors du lancement de ce plan de formation en janvier 2020, la Ministre des affaires sociales et de la santé, Agnes Buzyn, précisait que "dès 2020, 9,5 millions d’euros seront consacrés par l’Etat au co-financement de ce plan qui permettra la formation de 50 000 professionnels chaque année".


Un plan de formation en faveur de 150 000 travailleurs sociaux, avec pour objectifs d’en faire bénéficier 1,2 million de travailleurs sociaux. En 2045 ?


Rappelons l’ambition de ce plan de formation : « Parce que les formes de pauvreté évoluent, que de nouveaux enjeux voient le jour (isolement, exclusion, fracture numérique), les modalités d’intervention sociale doivent être repensées, mieux adaptées et la présence des travailleurs sociaux renforcée. Cette approche renouvelée des métiers suppose de transformer la formation des travailleurs sociaux, notamment pour développer les pratiques de « l’aller vers », répondre aux besoins réels et intervenir en cas de situations à risque ou de rupture qui peuvent conduire à l’exclusion ».


Les 1,2 million de travailleurs sociaux, quel que soit leur métier, demeurent les oubliés de la crise, les oubliés du Ségur de la santé, les exclus du Ségur, etc.


"On se sent humilié, on se sent dévalorisé"



31 vues

Posts récents

Voir tout