Rechercher
  • bertrandidier

Bifurquer maintenant


Lors d’un discours prononcé à la cérémonie de remise des diplômes d’AgroParisTech, le 10 mai, huit étudiants nouvellement diplômés disent refuser d’exercer des « jobs destructeurs » et appellent leurs camarades à rejoindre les luttes écolos et à travailler de leurs mains.


Un appel vibrant auquel nous ne pouvons pas rester insensibles car il convoque le sensible et le sens que nous croyons parfois perdu.


Ils s’adressent à nous, « celle et ceux qui doutent ».


« Que ce doute soit quotidien – ou fugitif ».


Ils le disent haut et fort et nous aident à ne plus avoir peur de nos propres doutes : « Nous aussi, nous avons douté, et nous doutons parfois encore ».


Ils convoquent des lendemains heureux : « Et nous refusons de servir ce système, nous avons décidé de chercher d’autres voies, de construire nos propres chemins ».


« Comment est-ce que ça a commencé ? »


« Nous avons rencontré des personnes qui luttaient, et nous les avons suivies sur leurs terrains de lutte ».


« Ici et là, nous avons rencontré des personnes qui expérimentent d’autres modes de vie, qui se réapproprient des savoirs et des savoir-faire pour ne plus dépendre des monopoles d’industries polluantes ».


Voilà qu’ils dessinent des possibles dans ce monde devenu impossible : « Des personnes qui comprennent leur territoire pour vivre de lui sans l’épuiser. Qui luttent activement contre des projets nuisibles. Qui pratiquent au quotidien une écologie populaire, décoloniale et féministe ». Qui retrouvent le temps de vivre bien et de prendre soin les unes-les uns des autres. Toutes ces rencontres nous ont inspirées pour imaginer nos propres voies ».


Ils nous encouragent à ne pas attendre, à agir et là : « Ne perdons pas notre temps. Mais surtout, ne laissons pas filer cette énergie qui bout quelque part en nous ».


A oser : « Vous pouvez bifurquer maintenant ».


« À vous de trouver vos manières de bifurquer ».


Merci à elles. Merci à eux. D’avoir eu le courage de nous interpeller. De nous avoir donner espoir.


Que vivent les belles rencontres et les luttes !


Pour lire l’intégralité de leur discours (cliquer ici)

https://reporterre.net/Desertons-des-jeunes-ingenieurs-appellent-a-refuser-les-jobs-destructeurs


Pour aller plus loin :


http://www.slate.fr/story/227650/etudiants-agroparistech-appel-deserter-discours-agro-alimentaire-industrie-ecologie


https://insolentiae.com/lappel-a-la-desertion-des-etudiants-dagro-paris-tech/



Pour approfondir la question du sens au travail :


Bullshit jobs de David Graeber

http://www.editionslesliensquiliberent.fr/livre-Bullshit_Jobs-578-1-1-0-1.html


Travailler ? Pour quoi faire. Un entretien avec Marie-Anne Dujarier

https://www.youtube.com/watch?v=TeIDjtyH5Vc

39 vues

Posts récents

Voir tout