Rechercher
  • bertrandidier

Cri d'agonie de la psychiatrie



Selon Pierre Delion et le Collectif 39, "Il n’est pas un jour sans annonces catastrophiques concernant la psychiatrie en France. Ces annonces concernent les conditions dans lesquelles les patients sont traités et à vrai dire trop souvent maltraités. Elles concernent également les soignants-psychiatres, psychologues, infirmiers et autres-, qui sont débordés, démotivés, découragés et ont envie de quitter l’hôpital public ou même de changer de métier. Les très nombreux administratifs de la psychiatrie commencent à se trouver eux-mêmes en difficulté pour répondre aux questions cruciales que pose la déshumanisation de la psychiatrie. En effet, chaque jour les plaintes affluent, le nombre des contentions augmente, les listes d’attente s’allongent et les soignants démissionnent, ce qui contribue à noircir davantage le tableau général de la psychiatrie..."


Pour poursuivre la lecture de ce texte : https://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=9324


Dans un avis rendu le 23 mars 2021, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à "améliorer le parcours de soin en psychiatrie". Pour lire l'avis du CESE :

https://www.lecese.fr/travaux-publies/ameliorer-le-parcours-de-soin-en-psychiatrie


Dans un article publié le 22 mars 2021, le quotidien Le Monde notait que "si l’apparition de troubles psychotiques attire l’attention du public, Marion Leboyer [professeure Marion Leboyer, directrice médicale du département médico-universitaire de psychiatrie et addictologie de l’université Paris-Est-Créteil] rappelle qu’une augmentation des affections psychiatriques moins spectaculaires (troubles anxieux, insomnie, dépression, stress post-traumatique, troubles obsessionnels compulsifs) est très souvent observée à moyen terme chez des patients infectés par le Covid-19, même avec des formes bénignes".

16 vues

Posts récents

Voir tout