Rechercher
  • bertrandidier

Christophe Itier - Igas Dossier N°1

Mis à jour : nov. 9


De Deloitte à l’IGAS, du privé au public, itinéraire d’un opportuniste

Christophe Itier vient d’être nommé Inspecteur Général des Affaires Sociales (IGAS) après qu’il ait été mis fin à ses fonctions de haut-commissaire à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et à l’innovation fonctions qu’il assurait depuis 2017. Après avoir été battu aux législatives (2017), il avait hérité de ce poste, dans l’attente de viser la mairie de Lille (2020). Après avoir dû renoncer à se présenter aux municipales, il voyait arriver en juillet dernier une secrétaire d’Etat à l’Economie Sociale et Solidaire, Olivia Grégoire, plus libérale que sociale, qui, rapidement, annonçait la fin des contrats à impact social et l’avènement des contrats à impact. Rendant probablement hommage au haut-commissaire, elle a déclaré : « Je pense que ce type d’innovation n’a pas eu encore la lumière et le succès qu’elle pourrait obtenir. Elle avait juste besoin de simplification et de professionnalisation » (1).

"Municipales : les Marcheurs du Nord au bord de l’explosion" [Médiacités – Octobre 2019]

" Dans le Nord, l’embrasement a démarré lors des législatives 2017, autour de la personne de Christophe Itier qui a cristallisé nombre d’animosités. Sonné après sa défaite improbable sur la 1ere circonscription de Lille face à l’Insoumis Adrien Quatennens (avec 43 voix d’écart), le Haut-commissaire à l’Economie sociale et solidaire décide finalement de se relancer en visant le Beffroi de Lille. Mais après quelques mois de campagne, sans doute conscient de l’ampleur des difficultés, il jette l’éponge en novembre 2018 et passe le relais à Violette Spillebout.

Depuis, la guerre fait rage de plus belle en coulisses. La députée Valérie Petit, qui bataille alors pour obtenir l’investiture LREM à Lille, accuse Christophe Itier de tentative de déstabilisation et de harcèlement. Rien de moins ! Le 12 juin 2019, le ton monte d’un cran. Valérie Petit publie, avec cinq autres députés marcheurs du Nord (Anne-Laure Cattelot, Charlotte Lecocq, Dimitri Houbron, Jennifer de Temmerman, Catherine Osson), une lettre adressée au n°1 de LREM, Stanislas Guérini. Les auteurs dénoncent des pratiques « non conformes aux valeurs du mouvement ».

« On a installé une mafia à LREM Nord, soupire une députée. La macronie est noyautée par les ex-PS Pargneaux, Itier, Marchand, Charles, Bailly... Ce sont les pires méthodes du PS sans les talents »

La Marcheuse villeneuvoise Violette Salanon assène : « Notre département a un réel problème qui vient en partie de Delphine Garnier et de Christophe Itier qui tire les ficelles et monte les Marcheurs contre ceux qui soutiennent Gérald Darmanin. C’est assez dingue, pour des gens qui se sont engagés sur l’ADN ni droite ni gauche du mouvement, de constater une telle animosité. »

Cet adepte du gagnant-gagnant serait-il un perdant-perdant ? Non. Plutôt chanceux car « comme dans d’autres grands corps de l’Etat, le gouvernement peut directement nommer un inspecteur général, sans intervention du comité de sélection, après chaque nomination d’un inspecteur général dans le cadre du « tour fonctionnaire » ci-dessus. Cela représente en moyenne une nomination chaque année au sein de l’IGAS » (2).


Après avoir été auditeur chez Deloitte, un des big four, le voilà auditeur à l’IGAS : une première ? Une belle aventure professionnelle qui avait débuté à la mairie de Ronchin, alors dirigé par Michel Laignel (Parti Socialiste), comme chargé de mission.


Le haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire (ESS) et à l'Innovation, Christophe Itier, quitte son poste.

Décret du 28 octobre 2020 portant cessation de fonctions du haut-commissaire à l'économie sociale et solidaire et à l'innovation sociale - M. ITIER (Christophe) (3)

4 novembre 2020 : « Sur proposition de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et du ministre des Solidarités et de la Santé : M. Christophe ITIER est nommé inspecteur général des affaires sociales (tour extérieur) ». (4)

Directeur général de la Sauvegarde du Nord, il vantait dès 2016 la disruption :

« Réinventons le modèle social post Etat-providence » (5)


Le 15 décembre 2016, il participait à une table ronde organisée par Nexem lors de l’inauguration de ce nouveau syndicat employeur. Directeur général de la Sauvegarde du Nord mais aussi président du Mouves, il appelait à « tordre un cadre conventionnel » et à « redonner de la souplesse dans un cadre qui est devenu un carcan ». (6)


Bref, il voulait « casser » la convention collective du 15 mars 1966, trop protectrice.

En avril 2017, Médiapart s’intéressait à cet ancien fonctionnaire qui, « avec son look de cadre dirigeant », entendait s’appuyer sur des contrats à impact social (CIS) pour financer des actions de protection de l’enfance. (7)


L’année suivante, Médiacités consacrait 2 articles au nouveau haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire (ESS) et à la solidarité, avec des titres évocateurs : « Christophe Itier, itinéraire d’un traitre... fidèle à ses idées » (9 mars 2018) et « La Sauvegarde, laboratoire social-libéral de Christophe Itier » (16 mars 2018).


Entre temps (janvier 2018), Jean-Sébastien Alix, Michel Autès, Nathalie Coutinet & Gabrielle Garrigue avaient interrogé ce nouveau mode de financement : « Les contrats à impact social : une menace pour la solidarité ? ».(8)


En mars 2019, le quotidien Le Monde constatait « les débuts laborieux des « contrats à impact social » », avec seulement 3 contrats de conclus.


En septembre 2019, Christophe Itier affirmait que « Avec 10% d’entreprises, on peut changer le monde ». (9)


Quelques jours après, il recevait, lors du Sommet du World Economic Forum à New York, le prix mondial nouvellement créé de l’intrapreneur social public de l’année. (10)


Janvier 2020 : « « L’ESS ne doit pas rater son rendez-vous avec l’Histoire. » Tel était le leitmotiv de Christophe Itier, haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale, lors d’une table ronde intitulée « ESS : Entreprendre et changer le monde, pourquoi pas vous ? ».


Il voyait en l’ESS un « pilier de l’économie de demain ». Mais pour ce faire, il faut selon lui que ce secteur soit plus visible et, aussi, plus offensif – ce qui dépend de ses acteurs – et que, en outre, il ne se perde pas…


Au lendemain du confinement (mai 2020), Christophe Itier, adepte de la méthode, publiait une tribune dans le Journal Du Dimanche :

« Parlons plutôt du monde du maintenant » (11)


Octobre 2020 : l’ancien directeur général de la Sauvegarde du Nord est nommé Inspecteur général des affaires sociales. Ce n’est pas la première fois qu’un ancien directeur général de la Sauvegarde du Nord est nommé à de telles fonctions car Pierre de Saintignon l’avait été au 5ème tour en 1999. Un homme que l’ancien haut-commissaire avait eu l’occasion de côtoyer : au Parti Socialiste, et plus récemment, comme directeur de la campagne des régionales (2015) du candidat Pierre de Saintignon.


A la mort de ce dernier, en mars 2019, Christophe Itier lui rendait une dernière fois hommage : Nous avons perdu aujourd’hui un homme de bien, un militant infatigable pour la justice sociale, un pionnier de l’insertion professionnelle. Notre pays, notre région et notre ville doivent tant à Pierre de Saintignon. Je lui dois beaucoup. Mes pensées à sa famille et ses amis. »


A suivre...


Sources :

(1) https://www.carenews.com/fr/news/olivia-gregoire-je-veux-creer-des-passerelles-entre-l-economie-sociale-et-solidaire-et-le

(2) https://www.igas.gouv.fr/spip.php?article417

(3) https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042472562

(4) https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2020-11-04

(5) https://www.directions.fr/Piloter/organisation-reglementation-secteur/2016/5/-Reinventons-le-modele-social-post-Etat-providence---2047691W/

(6) https://www.youtube.com/watch?v=zEOfVjAyQYU

(7) https://www.mediapart.fr/journal/economie/100417/dans-le-nord-le-partenariat-public-prive-setend-au-placement-des-enfants-mineurs?onglet=full

(8) https://laviedesidees.fr/Les-contrats-a-impact-social-une-menace-pour-la-solidarite.html

(9) https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/christophe-itier-avec-10-des-entreprises-on-peut-changer-le-monde-827417.html

(10)https://www.mysweetplanete.com/2019/09/23/la-fondation-schwab-designe-christophe-itiercomme-intrapreneur-social-public-2019/

(11)https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-christophe-itier-parlons-plutot-du-monde-de-maintenant-3971800


19 vues
  • Facebook Social Icon