Rechercher
  • bertrandidier

La prévention spécialisée en ordre de bataille ?



Réuni le 27 mars sous la présidence du Premier ministre, le premier comité de suivi du Comité interministériel des Villes (CIV) a été l’occasion de s’assurer de la bonne mise en œuvre des mesures annoncées à Grigny le 29 janvier dernier. Parmi ces mesures figure la mise en place de bataillons de la prévention avec le recrutement de 300 éducateurs spécialisés et 300 médiateurs sociaux.


Pour découvrir la suite : https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/nadia-hai-devoile-la-liste-des-45-quartiers-identifies-pour-le-deploiement-des-bataillons-de-la


Dans un plaidoyer publié fin avril, l’Association de prévention spécialisée nationale (APSN) exprime un certain nombre d’inquiétudes liées au déploiement par l’Etat de « bataillons de la prévention spécialisée ».


Pour lire le plaidoyer APSN : https://www.cnape.fr/apsn-pour-reconnaitre-la-prevention-specialisee-en-tant-que-competence-obligatoire-daction-sociale/


Curieusement, le Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée (CNLAPS) n’a pas réagi à la mise en place de ces bataillons aux accents martiaux. Bien éloignés des principes de la Prévention Spécialisée que semblent ignorer Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville.


De même peut-on regretter le silence de Véronique Le Goaziou ou de Laurent Mucchielli, auteurs de nombreux travaux relatifs à cette question.


La communication et le marketing politiques souffriraient-ils de l’absence d’auditeurs ? Peut-être. Madame Hai serait-elle mal conseillée ?


Selon France Bleu Roussillon, « ils devront être visibles sur le terrain, investir les halls d'immeuble et nouer le contact avec la population ».


Quelle sera la couleur de l’uniforme ?


A découvrir sur le site de France Bleu Roussillon : https://www.francebleu.fr/infos/societe/l-etat-va-recruter-deux-bataillons-de-la-prevention-a-perpignan-1618489340



91 vues

Posts récents

Voir tout