Rechercher
  • bertrandidier

Les oublié.e.s du Ségur de la santé


Il y a quelques mois, voilà ce que l'on pouvait lire sur le pavé : "Hôpital pronostic vital engagé". Ce constat vaut toujours et il a gagné d'autres secteurs professionnels dont le social et le médico-social, grands absents du Ségur de la santé. Or, le soin a une dimension sociale.


Ils sont nombreux et nombreuses à avoir été oublié.e.s. Interrogé à ce sujet par le mensuel Direction(s), Adrien Taquet, secrétaire d'Etat à la protection de l'enfance, n'a pas répondu, n'évoquant que les situations particulières des médecins de PMI et des assistants familiaux et assistantes familiales. Extraits :


Pour les employeurs, les revalorisations salariales prévues par le Ségur de la santé pour certains secteurs font peser un risque de perte d’attractivité pour les métiers exerçant aussi dans le social. Comment y remédier ?

A. T. Nous avons sur un certain nombre de métiers des problèmes d’attractivité, qui ne sont pas uniquement liés à la rémunération, et qui se couplent à des pyramides démographiques défavorables. Je pense aux médecins de la protection maternelle et infantile (PMI) ou aux assistants familiaux. Nous commençons à y remédier en réinvestissant dans la PMI dans le cadre de la contractualisation avec les départements et du projet « 1000 premiers jours ». Nous avons également lancé des négociations collectives avec les assistants familiaux et leurs employeurs.

https://directions.fr/Piloter/organisation-reglementation-secteur/2020/10/L-Etat-doit-reinvestir-la-protection-de-l-enfance-2054756W/


Dans un communiqué du 8 novembre 2020, l'Association nationale des assistants de service social (ANAS) s'interroge : "Peut-on prendre soin de l'autre sans prendre en compte la dimension sociale ?".

https://www.anas.fr/Communique-du-8-novembre-2020-Peut-on-prendre-soin-de-l-autre-sans-prendre-en-compte-la-dimension-sociale_a1686.html


Le média citoyen Agoravox évoque la situation des Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD) : «  Nos soignants sont extraordinaires, nous devons les remercier » proclame le ministre de la Santé Véran. En guise de remerciements, une partie essentielle de ces soignants, ou plutôt de ces soignantes, est exclue de la « récompense », des « remerciements », en l’occurrence de l’augmentation de salaire négociée au cours des accords du « Ségur ».

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detresse-et-colere-des-oubliees-du-228232


Le président LR du conseil départemental des Vosges, François Vannson, a adressé le 20 octobre 2020 une lettre au président de la République, Emmanuel Macron, pour dire ses inquiétudes quant à l'absence de revalorisations salariales des professionnel.le.s du handicap, de la protection de l'enfance ou de l'aide à domicile sur le climat social.

11 vues
  • Facebook Social Icon