Rechercher
  • bertrandidier

Où va le travail social (sans travailleurs sociaux) ?

Dernière mise à jour : nov. 13





Où va le travail social ? Un colloque organisé à Perpignan les 28 et 29 octobre 2021 a tenté de répondre à cette question, probablement d’actualité quand de nombreux travailleurs sociaux, femmes et hommes, renoncent à ce métier sûrement impossible. D’après un rapide compte-rendu publié sur le site de l’université, « cette conférence a réuni (deux conférences plénières, plusieurs sessions d’ateliers thématiques et 3 symposiums organisées en parallèle ainsi que d’une table ronde) près de 400 personnes et 106 communicants dont plusieurs sociologues reconnues comme François Dubet et Michel Wieviorka qui se sont demandé à quelles conditions les acteurs de l’intervention sociale, de la formation et de la recherche peuvent-ils participer au développement d’un travail social émancipateur ? ». Les travailleurs sociaux auront été les grands absents de ce colloque qui leur était pourtant consacré. Nous avons recensé deux interventions de travailleurs sociaux.


Pourtant, l’appel à communication s’adressait « aux chercheurs et enseignants-chercheurs professionnels et aux doctorants, aux formateurs, aux personnes accompagnées, praticiens et étudiants en sciences sociales et travail social qui souhaitent valoriser les résultats de travaux de recherche, d’études, d’innovations professionnelles et pédagogiques auxquels ils auraient participé ».


Doit-on en conclure que les praticiens n’ont plus rien à dire ? Ou sont-ils dans l’impossibilité de dire ? Force est d’observer l’absence récurrente d’une parole portée par des travailleurs sociaux exerçant en « hautes terres marécageuses, où les situations sont des « chaos » techniquement insolubles » [Schön]. Nous en voulons pour preuve un récent numéro de la revue Vie sociale consacré à la protection de l’enfance : pas un seul article n’est signé par un praticien en exercice.


Pour mémoire, ce colloque avait « pour objectif de comprendre les enjeux politiques, économiques, déontologiques et éthiques du travail social et plus largement de l’intervention sociale. À partir de l’analyse des épreuves et des réactions des acteurs du champ social (travailleurs et intervenants sociaux, populations-cibles, formateurs et chercheurs), il s’agit d’améliorer la compréhension de la transformation du champ social et de ses conséquences sur la logique émancipatrice qui devrait pouvoir être fondatrice du travail social ».


Nous attendons avec impatience les actes de ces journées. Peut-être aurons-nous la surprise d’y découvrir la vidéo de ces travailleurs sociaux d’Occitanie qui, près de Perpignan, crient leurs colères.


Découvrez ou redécouvrez le clip des travailleurs médico-sociaux de l’Aude


38 vues

Posts récents

Voir tout