Rechercher
  • bertrandidier

Salaires CC 66




Partie prenante du Ségur de la Santé, le syndicat employeur Nexem affirme vouloir « assurer l’attractivité des métiers du social et du médico-social : Toutes les mesures de revalorisation des carrières prévues pour le sanitaire doivent aussi concerner notre secteur. Cette revalorisation doit s’accompagner d’un travail de convergence des conventions collectives et du statut de la fonction publique, pour faciliter les parcours professionnels et apporter des réponses globales aux problématiques RH ». Une position que contredit son attitude lors de la commission mixte paritaire du 28 mai 2020, où d’après le compte-rendu de la CGT, a été proposée un « avenant portant l’indemnité de sujétion spéciale de 8,48 % à 9,20 %, mesure discriminatoire de fait, pour les salarié.es qui ne la perçoivent pas (les cadres). Une nouvelle revalorisation que la CGT juge totalement indécente (environ 12 euros nets mensuels pour un salaire moyen) ». 12 euros nets mensuels alors que les organisations syndicales et les collectifs réclament 300 euros nets mensuels !


Lire le compte-rendu de l'UFAS-CGT (cliquer ici)


Lire l'argumentaire et les propositions de Nexem au Ségur de la santé


NEXEM SEGUR SANTEpdf

0 vue
  • Facebook Social Icon