ALERTE : L’AVENIR DES POLITIQUES SOCIALES SELON ADF

10/04/2017

 

 

Affirmant que « ce système social n’est plus financé », Frédéric Bierry, Président de la commission  Solidarité et Cohésion sociale de l’assemblée des départements de France (ADF) et Président du Département du Bas-Rhin, propose de passer de l’assistance à la bienveillance responsable, de repenser le mode de financement des politiques de solidarité, de créer un cercle vertueux de l’entraide sociale.

 

Il invite à réformer en profondeur les minima sociaux et les simplifier, avec pour principe que la solidarité familiale, quand elle peut s’exercer, puisse précéder la solidarité nationale ou locale.

 

Il veut obliger tout allocataire du RSA ou de l’ASS pouvant reprendre une activité, d’être inscrit comme demandeur d’emploi.

 

Il entend systématiser la lutte contre la fraude, réformer la protection de l’enfance, sortir du système inique et incohérent où dit-il le juge des enfants décide et la collectivité paie, réformer et confier au seul département la conduite des actions éducatives en milieu ouvert (AEMO)  et des actions éducatives à domicile (AED), de repenser l’actuel dispositif d’accueil des mineurs isolés étrangers sur le modèle d’accueil des demandeurs d’asile.

 

Il appelle le développement des financements privés et des mécénats, la constitution d’une réserve citoyenne avec des bénévoles pour appuyer les Départements. Il souhaite donner aux Départements la faculté et les moyens de disposer d’équipes de contrôles assermentées, de faciliter l’accès à toute donnée dont les administrations publiques (nationale ou locale) disposent.

 

 

Le rapport de Frédéric Bierry (octobre 2016) est disponible dans son intégralité à la rubrique Rapport.

 

 

 

 

 

 

Please reload