Vive la sécurité sociale

26/02/2020

 

 

Dans le champ de la protection de l’enfance, il est aujourd’hui, et à juste titre, beaucoup question de sécurité. La démarche de consensus sur les besoins fondamentaux de l’enfant en protection de l’enfance a en 2017 identifié le besoin de sécurité comme méta-besoin : « considérant que la satisfaction du besoin de sécurité physique et affective conditionne la satisfaction des autres besoins, nous postulons que le méta-besoin des besoins fondamentaux universels de l’enfant en protection de l’enfance est le besoin de sécurité, besoin nécessaire tout au long de la vie ». Or, peut-on répondre à ce besoin de sécurité tout au long de la vie s’il n’y a plus de sécurité sociale ? Cette question est à l’ordre du jour alors que le projet de réforme des retraites vient une nouvelle fois fragiliser l’Etat social. Où va le social ? Où va « La sociale » pour reprendre le titre de ce très beau film de Gilles Perret. L’occasion de découvrir Ambroise Croizat, ministre du travail et de la sécurité sociale entre 1945 et 1947, qui en fut l’un des pères fondateurs, de découvrir aussi Jolfred Frégonara, 96 ans, ancien responsable départemental de la CGT et acteur engagé dans la construction du système, qui raconte le rôle décisif de la CGT dans l’élaboration de la Sécurité sociale, avec en particulier le soutien à la création des premières caisses primaires d’assurance maladie entre 1945 et 1946. De découvrir enfin un ennemi de la sécurité sociale, Denis Kessler. Plus que jamais, un devoir de mémoire s’impose.

 

Synopsis de La sociale : « Il y a 70 ans, les ordonnances promulguant les champs d’application de la Sécurité Sociale étaient votées par le gouvernement provisoire de la République. Un vieux rêve séculaire émanant des peuples à vouloir vivre sans l’angoisse du lendemain voyait enfin le jour. Le principal bâtisseur de cet édifice des plus humaniste qui soit se nommait Ambroise Croizat. Qui le connait aujourd’hui ? 70 ans plus tard, il est temps de raconter cette belle histoire de "la sécu". D’où elle vient, comment elle a pu devenir possible, quels sont ses principes de base, qui en sont ses bâtisseurs et qu’est-elle devenue au fil des décennies ? Au final, se dresseront en parallèle le portrait d’un homme, l’histoire d’une longue lutte vers la dignité et le portrait d’une institution incarnée par ses acteurs du quotidien ».

 

Les mots durs de Denis Kessler, ennemi de la sécurité sociale, à l'université d'été du MEDEF en 2013 (cliquer ici)
 

Vidéo Denis Kessler, ennemi de la sécurité sociale, à l'université d'été du MEDEF en 2013  (cliquer ici)

 

Présentation d'Ambroise Croizat dans Le Maitron - Dictionnaire biographique du Mouvement ouvrier et du Mouvement social (cliquer ici)

 

 

Please reload