Protection de l'enfance et coronavirus

19/03/2020

 

 

Le 18 mars, Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat (SE) à la protection de l'enfance a rencontré une série d'acteurs de ce secteur, dont l'Uniopss qui en propose un compte-rendu (voir ci-dessous). Un communiqué de presse du secrétaire d'Etat à la protection de l'enfance a été publié.

 

Pour lire le communiqué de presse (cliquer ici)

 

Extraits du compte-rendu de l'Uniopss :

 

"Continuité de service : La priorité a été de mettre en place des plans de continuité d’activité (PCA) (en contact avec les conseils départementaux)".

 

"Le SE a conscience que de nombreuses questions restent en suspens (droit de visite et d’hébergement, disponibilité de la Justice, tiers digne de confiance, questions budgétaires, démarches à suivre en cas de fugue, adaptation des gestes barrières aux très jeunes enfants...), certaines réponses devraient se trouver dans la fiche qui devrait être envoyée aujourd’hui ou demain par le ministère".

 

"Concernant la liste des professionnel.le.s prioritaires pour la garde d’enfant, il a été souligné la nécessité d’introduire les personnels des lieux d’hébergement des enfants confiés en protection de l’enfance pour faciliter la continuité de service".

 

"S’agissant du manque de personnel, un appel aux bénévoles, animateurs, services civiques a été lancé par le Secrétaire d’Etat, Gabriel Attal. L’Uniopss a porté les recommandations de certaines Uriopss de mobiliser les professionnels des IME fermés et des professionnel.le.s ASE des départements en priorité. Il faudrait aussi des éducatrices et éducateurs sportifs".

 

"Concernant les MNA, le Secrétaire d’Etat a connaissance des problèmes de suspension, dans certains départements des évaluations et de l’accueil provisoire d’urgence ainsi que les problématiques soulevées pour l’ensemble des jeunes accueillis en structures hôtelière ou logement autonome. Il rappellera donc leur obligation aux départements dans un courrier. L’Uniopss devrait s’entretenir avec le cabinet d’Adrien Taquet sur cette question dans la semaine.S’agissant des situations complexes, des séjours de répit devraient pouvoir être organisés malgré le confinement (les structures peuvent voir au local) et les ARS seront sensibilisées sur le sujet.Concernant les jeunes majeurs et le passage à la majorité, le SE incitera les départements à ce qu’aucun enfant ne sortent des dispositifs d’accompagnement durant cette période de crise. L’Etat prendra les mesures nécessaires".
 

Pour lire le compte-rendu de l'Uniopss (cliquer ici)

 

Le 13 mars 2020, le lendemain de l'intervention du Président Emmanuel MACRON, les ASH ont publié l'essentiel à retenir.

 

Pour lire l'article publié par les ASH (cliquer ici)

 

Le Ministère de la justice a publié des consignes concernant l'organisation de la prise en charge des mineurs suivis par la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ).

 

Pour lire ces consignes (cliquer ici)

Please reload